05/05/2017 : Salé - les projets de l'INDH boostent les revenus des producteurs de poterie et de porcelaine


MAP - 05-05-2017

 

Grâce aux projets de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), les producteurs de poterie et de porcelaine de El Oulja (Salé) ont bénéficié des matières premières et de fours à gaz, leur permettant de booster leurs revenus.

La mise à disposition des producteurs de matières premières et de fours à gaz a eu des répercussions positives sur leur niveau de vie et leurs conditions de travail, ainsi que sur le rendement de leurs activités, outre sur la préservation de l'environnement.

C'est pour s'informer du développement que connaît cette filière grâce au Projet Sanad de soutien aux producteurs de poterie et de céramique qu'une délégation de journalistes africains et marocains s'est rendue, jeudi, au Complexe artisanal Oulja.

Grâce à ce projet, les producteurs de poterie et de céramique ont pu se doter de fours à gaz leur permettant de développer leurs activités, en termes aussi bien de qualité et d'amélioration de leurs revenus qui ont triplé qu'au niveau de commercialisation des produits. Cette initiative a eu un impact indéniable sur la préservation de l'environnement.

Dans ce contexte, Samira Soualhine, chef de la Division de l'action sociale à la préfecture de Salé, a indiqué que la dotation des professionnels en fours à gaz, qui ont remplacé les fours traditionnels, dont l'impact négatif sur l'environnement est avéré, s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par le Royaume pour la préservation de l'environnement.

Mme Soualhine a également précisé que les producteurs ont bénéficié de 52 tours électriques, ce qui a permis de moderniser leurs activités et d'améliorer leurs conditions de travail.

Même constat de la part du président de l'Association professionnelle des potiers, Messaoudi Alaa qui a indiqué que ces tours électriques ont facilité le travail des artisans potiers qui avant exerçaient cette activité dans des conditions pénibles, et stimulé aussi leur créativité.

Grâce à l'INDH, a-t-il ajouté, l'association a bénéficié du programme d'acquisition des matières premières (argile et peinture sans plomb et cadmium), précisant que le coût de ce projet qui a profité à une quarantaine d'artisans a atteint 400.000 DH.

De leur côté, les artisans potiers ont fait part de leur gratitude à l'INDH qui, grâce à son soutien, a permis à leurs projets de générer des revenus stables et de travailler dans des conditions confortables, d’hygiène et de sécurité.

La visite des journalistes africains et marocains au Complexe artisanal El Oulja s'inscrit dans le cadre d'une tournée destinée à s'informer in-situ de plusieurs projets réalisés dans le cadre de l'INDH à Settat, Rhamna, Marrakech et la province d'El Haouz.